CATHEDRALE DES APOTRES SAINT-PIERRE ET SAINT-PAUL

Architecture

Lieu du service fourni

Ville de Šiauliai

La cathédrale des Apôtres Saint-Pierre et Saint-Paul c’est le monument architectural de la Renaissance le plus spectaculaire de la ville. Elle avertit les arrivants où se trouve le centre-ville de Šiauliai. La cathédrale est bien apparente de loin non seulement pour son altitude impressionnante (le sommet de la tour est à 70 m), mais aussi pour le choix parfait du site grâce aux constructeurs de la première église en bois de Šiauliai. M. Valančius déclara qu’elle avait été construite en 1445 sous contrôle du dirigeant de Samogitie Mykolas Kęsgaila . On ne dispose que de très peu d’information sur cette église. Comme écrit dans l’acte de visitation de 1629, elle était en bois, vieille, presque détruite, et à côté d’elle on construisait déjà la nouvelle église en brique. Les travaux de construction de la nouvelle église commencèrent en 1617. L’évêque de Samogitie Mykalojus Pacas est considéré comme l’initiateur et le dirigeant de l’économie Jeronomas Valavičius comme le principal fondateur de cette construction. C’était l’élève de l’académie de Vilnius Petras Tarvainis qui s’occupait des travaux de construction. Le 8 octobre 1634 la nouvelle église de Šiauliai fut consacrée par l’évêque de Samogitie Jurgis Tiškevičius. Chose intéressant, les habitants de la ville recueillirent l’argent pour un cadran mécanique installé dans la tour de l’église. Ce monument du XVII siècle a bien changé son aspect visuel jusqu’à nos jours. L’église était souvent ravagée par les guerres et les orages. Au cours de chaque décennie on la reparait et reconstruisait. Le bâtiment changea beaucoup après juillet 1880 dès lors que la foudre était tombée sur la tour de l’église et avait brulé une partie de la tour en forme de rotonde ainsi que son sommet en forme de cloche. À la fin du XIX siècle la tour fut reconstruite déjà en forme de pyramide à base multi-côtés et reste telle jusqu’à nos jours. Après cet incendie de 1880 le cadran de la tour n’était plus rétabli. Un seul cadran solaire de la façade sud de l’église reste jusqu’à présent. Ce bâtiment religieux fut aussi démoli pendant la Première Guerre mondiale. Il souffrit la plus grande destruction pendant la Deuxième Guerre mondiale. Ses parties en bois (toit, cloisonnements de la tour, escalier, sommet, équipement intérieur) brulent totalement ainsi que les œuvres d’art, les autels, un orgue et les meubles. Les frontons latéraux démolis tombent et rompent les voûtes du transept. En conséquence, le plancher s’écroule et ouvre les souterrains de l’église. Au cours de la période d’après-guerre la reconstruction dura assez longtemps (jusqu’à 1956). Ce sont ingénieur V. Kriščiūnas et architecte S. Ramunis qui dirigent les travaux de construction. La décoration intérieure et les travaux de l’aménagement de l’environnement de l’église fut faits plus tard.
Le 8 mai 1997 on crée le diocèse par la décision du Pape Jean-Paul II. L’église devient la cathédrale des Apôtres Saint-Pierre et Saint-Paul. Le recteur du séminaire interdiocésain de Kaunas prêtre Eugenijus Bartulis est désigné comme premier évêque. L’évêque se soigne des réparations définitives et de l’installation de l’autel moderne. On utilise deux tons de blanc pour l’extérieur et l’intérieur de la cathédrale. L’éclairage extérieur est installé pour éclairer la cathédrale pendant toutes les fêtes religieuses et civiles.

Témoignages

Commentaire