EGLISE DE SAINT-GEORGES

Les églises

Lieu du service fourni

Ville de Šiauliai

L’église de l’architecture byzantine fut construite en 1909 par les fons du gouvernement de la Russie tsariste. C’était d’abord l’église orthodoxe de l’armée russe ; elle avait été construite sur le terrain de Mme Venclauskienė (de la famille Juškevičiai) sans titre de propriété suivi d’un procès judiciaire scandaleux. Le terrain devrait être rendu aux propriétaires, l’église orthodoxe était déplacée. Suite à l’intervention du ministère de la Guerre un compromis avait été trouvé avec K. Venclauskis et l’église est restée dans sa place. Lorsque les russes s’étaient enfuis l’église avait été mise à la disposition du gouvernement allemand, elle a été transformée en un dépôt. Après la Première Guerre mondiale en 1919 l’aumônier de la troisième unité des forces terrestres de l’armée lituanienne prêtre Martynas Jonaitis s’est préoccupé de la rénovation de l’église ; elle a été transmise à cette unité pour ses besoins spirituels. Néanmoins, l’armée lituanienne a vite quitté Šiauliai et les messes n’y avaient pas lieu, elle appartenait au ministère de la défense. Le 6 juillet 1919 le doyen de Šiauliai, curé de l’église des Apôtres Saint-Pierre et Saint-Paul, a béni l’église en lui offrant le nom d’un martyr chrétien Saint Georges. Après un certain temps l’église fut transmise à la disposition de l’évêque de Samogitie. Le 10 octobre 1923, l’église de Saint Georges a obtenu les droits paroissiaux sur ordonnance de l’évêque de Samogitie. Trois cloches de sa tour fut bénies le 24 août 1927. En 1932 un citoyen tchèque dénommé Otto Kratovilo installa les orgues. Le 17 mars 1976 un incendie se déclara dans l’église de Saint Georges au cours duquel le toit, le plafond, les orgues et les bancs, y compris la grande tour de l’église (elle avait deux tours de 29 m et de 25 m de haut) brûlèrent. Comme le chancel et le grand autel étaient sauvés, les messes continuaient à se dérouler : une cloison faite en planches sépara la partie brulée de l’église. Le 1er avril 1976 la permission fut obtenue de restaurer l’église brulée. Elle fut restaurée dans 9 mois ; l’église fut raccordée à un réseau de chauffage urbain, à un réseau de distribution d’eau, aux tuyaux de canalisation, l’installation électrique y fut également installée. On fini la décoration de l’église le 23 octobre 1977. Son intérieur est décoré par de nombreuses peintures. On y peut voir beaucoup d’œuvres de J. Janulis, le tableau de P. Kalpokas appelé «Sainte Zite », des statues des saints en bois.

Témoignages

Commentaire