AUBE

Monuments et sculptures
Adresse:

Lieu du service fourni

Ville de Šiauliai

Une statue massive «Aušra», haute de 4 mètres, pesant près de 20 tonnes, sculptée dans du granit noir suèdois par Dalia Matulaitė, située dans le square d’un vieux parc, fut inaugurée le 12 septembre 2003, lorsque les habitants de la ville fêtaient l’anniversaire de Šiauliai. Ce monument perpétue le journal «Aušra» ainsi que ses éditeurs, les gens du pays qui participait au mouvement pour que la langue lituanienne reprenne sa liberté.
À la fin du XIXe siècle le mouvement national se développa et les intellectuels actifs de Lituanie conçurent et publièrent en 1883-1886 le premier journal mensuel paru sur le territoire de la Lithuania propria qui s’appelait « Aušra ». Au départ, il était imprimé à Ragainė (Ragnit), puis à Tilžė (Tilsit), villes de l’ancienne Petite Lituanie.
C’est encore 60 ans avant la publication du journal « Aušra », qu’un groupe secret d’étudiants de l’Université de Vilnius mûrit l’idée du premier journal lituanien. Le docteur J. Basanavičius fut suggéré en tant que rédacteur. Le premier numéro du journal lituanien a été publié en 1883, au mois d’avril, grâce à M. Jankus et J. Mikšas, deux concitoyens de Petite Lituanie. Le contenu du journal mensuel était de nature historique et culturelle. Son but essentiel était de développer la conscience nationale lituanienne et de montrer le passé glorieux de la nation.
Au mois d’août 1883, après avoir subi quelques problèmes liés à la publication, le rédacteur du journal est devenu J. Šliūpas qui l’a emplit de l’esprit socialiste.
Du 1883 au 1886 son histoire se limite à 40 exemplaires et sa diffusion ne dépassa pas les 1000 exemplaires.
Les plus célèbres auteurs des articles, des poésies, des correspondances étaient M. Akelaitis, A. Baranauskas (sa poésie fut publiée sans le consentement de l’auteur), J. Basanavičius, A. Dambrauskas, M. Davainis-Silvestraitis, J. Jablonskis, M. Jankus, V. Kudirka, P. Mašiotas, J. Miliauskas-Miglovara, M. Slančiauskas, J. Šliūpas, P. Vileišis etc. Les écrivains et autres intellectuels qui travaillaient pour «Aušra» généralement étaient de jeunes gens entre 20 et 40 ans, enfants des fermiers et des nobles, le plus souvent des étudiants des écoles supérieures, des élèves du gymnasium de Šiauliai et de Marijampolė, des prêtres et des acolytes, des enseignants, quelques médecins, ingénieurs, fonctionnaires, plus rarement – des fermiers ou des artisans qui sont grandi pendant l’époque de renouveau national, mais qui ont déjà composé un groupe d’intellectuels après servage.

Témoignages

Commentaire